ghijk

Mes écriventures

Que sont des écriventures ?

Ce mot-valise condense l’essentiel de ma pratique : l’écriture et la création sont le chemin. Qu’importe d’où je pars (un songe, un matériau, un son). Qu’importe où j’arrive (un poème, une image, un livre unique).

L’essentiel est cette aventure qui prend forme et se déploie sans que je la gouverne. Ce drôle de mot contient aussi les ingrédients d’une nature que je développe en créant ; mes écriventures nourrissent en moi le goût du jeu et la soif de liberté. Et lorsque la rencontre installe des pauses, le champ est or.

 

Qui sont mes compagnons de voyage ?

Ils tiennent parfois ma main ou le couffin, me parlent du monde d’hier et de demain – le présent m’appartient – chuchotent plus qu’ils ne déclament. Leurs voix défient le temps, l’inertie, la gravité.

S’ils se montrent peu, j’ai quand même remarqué que certains sont particulièrement accueillants, besogneux, chaleureux, délicats, étourdis, farceurs, gracieux, hésitants, inquiets, joyeux, kaléidoscopiques, lumineux, maladroits, nerveux, ponctuels, quotidiens, rêveurs, sauvages, taiseux mais vivifiants. Certaines mêmement. Rien que de très humain en somme… Cela fait tout leur charme et leur richesse.

Ils répondent tous au nom de poètes ou de conteurs et ne s’inquiètent jamais de savoir, avant de te répondre, si tu es quelqu’un ou personne. Puisque tu es, vivant.e.

 

Quelles sont mes Sources ?

Si je devais dresser le théâtre de mes sources d’inspiration, il prendrait l’allure d’une yourte qui changerait d’implantation en fonction des saisons.

Sur le flan nord, vous trouveriez des estampes des grands maîtres du Japon : Hokusai, Hiroshige et Utamaro. A l’est, des œuvres d’artistes découverts à la Fondation Maeght : Chagall, Miró, Giacometti, Calder. Une place de choix serait faite à celles de Michel André et de Bernard Plossu. Sur le flan sud, des œuvres d’artistes classés dans la rubrique « Art Brut » : Henri Rousseau, Ferdinand Cheval, Pierre Avezard. A l’ouest, des œuvres de Jan Van Eyck, Jérôme Bosch, Vilhelm Hammershøi. 

Au centre ou mêlées aux œuvres murales, vous découvririez selon l’humeur de sa locataire des œuvres de Niki de Saint Phalle, Sonia Delaunay, Frida Kahlo, Annette Messager, Sophie Calle, Joana Vasconcelos, Vivian Maier.

Au terme de la visite, nous partagerions un thé et quelques tourtons frais. Plus tard, de loin en loin, nous nous enverrions des lettres que des facteurs diligents nous remettraient en main propre, histoire de faire le point sur les états du ciel. Chaque 21 juin, nous dresserions des poèmes-totems pour signer la paix des braves et nous réjouir des découvertes, des patiences, des souffles qui nous animent.

Par chance, d’autres yourtes feraient autrement le chemin, ici, ailleurs, très loin peut-être, libres comme l’air des confins.

 

Une légende mésopotamienne attribue l’invention du message écrit à Enmerkar, souverain de la cité sumérienne d’Uruk. Souhaitant obtenir des métaux précieux du seigneur de la cité d’Aratta, il dépêcha un messager. Mais les deux souverains ne parvenant pas à s’entendre, le messager eut à effectuer plusieurs allers et retours entre les deux cités, séparées par sept chaînes de montagnes. Au bout de quelques voyages, le messager, fatigué, fut incapable de répéter le message. Alors Enmerkar écrivit ses volontés sur une tablette d’argile et le messager l’apporta au seigneur d’Aratta.

Béatrice André-Salvini, l’Aventure des écritures

table d’orientation

publications

– aux éditions Gros Textes, Encres de Siagne, La Clef des Mots

– dans la collection Pause Idonni

– dans des livres uniques ou des revues.

expositions

En écho / 2019

– Retrouvailles /2018

Les Transparents / 2018

Les jardins remarqués / 2014

– Le petit peuple des forêts / 2012

 

lectures et spectacles

lectures poétiques

spectacles Kamishibaï

Ces travaux sont susceptibles d’enrichir vos contenus et de donner lieu à :

un / des ateliers d'écriture éventuellement associés à la photographie, au land art, à la fabrication de carnets de voyages

une exposition comportant des animations en lien avec les oeuvres ou le paysage

un spectacle kamishibaï composé de récits existants ou créés pour l'occasion.

En fonction de votre calendrier

Selon les spécificités du public

Suivant vos attentes et contraintes

En tenant compte des objectifs

votre projet prendra forme et réalité.

Créer, c'est vivre deux fois.

Albert Camus.

Les publications récentes

Publié en 2019

Pour avoir un avant-goût de ce bel ouvrage, découvrez la bande-annonce…

Publié en 2020

Format numérique

J’écris pour me parcourir. Peindre, composer, écrire : me parcourir. Là est l’aventure d’être en vie

Henri Michaux, Passages.

close

Recevez ma lettre d'information